Print Friendly, PDF & Email

Vampires en toute intimité 02
Vampires en toute intimité nous vient de Nouvelle-Zélande qui n’est pas seulement le pays de Peter Jackson. La Nouvelle-Zélande, réputée pour son rugby et ses nombreux élevages de moutons, est aussi le berceau d’un fantastique exigeant et original comme l’ont prouvé des réalisateurs comme David Blyth (Death Warmed up) et Geoff Murphy (Le Dernier Survivant).

Viago, Vladislav, Deacon et Nick (Geoffroy, Miguel, Aymeric et Bernard dans la version française) sont des vampires. Ils vivent dans le même appartement et la colocation s’avère peu aisée. Tout le monde ne joue pas forcément le jeu quand c’est à son tour de faire la vaisselle ou laisse couler le sang de ses victimes sur le beau canapé… Malgré tout, nos quatre vampires restent de bons copains. Ils sortent et font les quatre cents coups ensemble. Ils n’hésitent pas, par exemple, à se frotter à la bande de loups-garous du coin. Lorsqu’ils n’arrivent pas à trouver de quoi se nourrir, Jackie, leur petite main humaine les pourvoit régulièrement en victimes sans passé ni amis. Elle espère bien être transformée en vampire et c’est elle qui expédie les affaires courantes qui doivent être faites la journée.

Vampires en toute intimité 03

Le film a été réalisé par Taika Waititi et Jemaine Clement qui interprètent deux des rôles principaux. Taika Waititi a mis en scène Boy, une comédie dramatique sortie en 2010. Pour son second film, il décline le thème du vampire dans une parodie réalisée comme un faux documentaire. Ce genre, ou plutôt ce type de réalisation, a actuellement le vent en poupe et les films s’en revendiquant sont si nombreux qu’il est difficile de passer à côté. Parmi les œuvres réussies dernièrement, citons Outpost 37 où, dans un futur proche, des journalistes suivent un détachement de soldats résistants aux assauts d’extra-terrestres.

Une bonne parodie est une parodie capable de combler les fans sans qu’ils se sentent heurtés par le fait que leur genre de prédilection soit tourné en dérision. Vampires en toute intimité s’avère ainsi une belle petite réussite.
Les fans de vampires seront comblés par les décors de la maison et les costumes portés par les personnages. Et puis, le maquillage du vampire Petyr inspiré de celui du Nosferatu de F.W. Murnau est lui aussi superbe.
Les effets spéciaux se révèlent simples mais parfaitement réalisés. Loin d’être appuyés à outrance, ils s’inscrivent parfaitement dans l’action. Voir les vampires voler, se cacher dans les coins sombres au plafond est toujours impressionnant. On pourra cependant regretter la facilité du traitement. Le film s’avère quelque peu superficiel dans sa façon d’aborder avec humour le mythe du vampire, les gags étant en effet un peu trop évidents.

Vampires en toute intimité 01

Les héros rencontrent parfois les loups-garous. Ces derniers se déplacent en bande, ou plutôt en meute. Il y a clairement une rivalité entre les vampires et les loups-garous. Mais cette rivalité est décrite d’une manière assez futile dans le film, un peu comme celle qui peut exister entre deux bandes rivales. Les vampires se moquent des loups-garous en portant des manteaux de fourrure ou les traitant de sacs à puces. Dans le film, les lycanthropes apparaissent comme des créatures moins intelligentes et moins soignées que les vampires.

Dans Vampires en toute intimité, les loups-garous restent passifs. Ils ne contrôlent pas leur transformation. Tandis que monte la pleine lune, le spectateur les découvre en train de s’attacher à des arbres. Les vampires arrivent à ce moment-là, alors que leurs préparatifs ne sont pas terminés. Cette rencontre avec les vampires les excède tant que les loups-garous se transforment trop tôt et perdent le contrôle. Les loups-garous, sont très beaux, même si certains mouvements trahissent parfois l’acteur en costume. Mais la confrontation déçoit un peu car le chaos est tel que le cameraman ne cadre plus correctement et que la scène devient trop brouillonne pour qu’on puisse suivre quoi que ce soit. Dommage car les décors, les costumes et les protagonistes avaient bénéficié d’un traitement soigné.
Vampires en toute intimité a été sélectionné au Festival du Film Fantastique de Gérardmer en 2015 ; il a reçu de nombreuses critiques positives. En France, il sort le 30 octobre 2015 en e-cinema, un nouveau terme pour définir les films qui auraient pu bénéficier d’une diffusion en salles mais qui sortent directement en VOD.

Nouvelle-Zélande – USA – 2014 – Titre original : What We Do in the Shadows – Réalisation : Taika Waititi et Jemaine Clement – Distribution : Taika Waititi, Jemaine Clement, Jonathan Brugh, Cori Gonzales-Macuer, Stuart Rutherford, Jackie van Beek, Ben Fransham, Pauline Ivanovich, Jason Hoyte…

Bande-annonce VOSTF :